​Seydou Guèye face aux menaces de l’opposition : «force restera à la loi »

Les menaces de l’opposition suite à l’affichage de la liste définitive des candidats retenus pour la présidentielle de février 2019 par le Conseil constitutionnel, n’ébranlent pas du tout le parti au pouvoir.  En effet, son porte-parole et non moins porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye, prévient que «force restera la loi».

«Décider qu’il n’y aura pas d’élection dans ce pays, c’est jouer un peu à l’enfantillage. Nous avons passé cet âge-là. Et, en bon démocrate, nous devons respecter cette échéance de la démocratie puisqu’il y a un principe co-substentiel  à la démocratie, c’est que quand le mandat arrive à échénace, le titulaire remet son mandat en jeu et ça c’est important puisque ça consolide notre trajectoire démocratique », déclare M. Guèye.

Facebook Comments