1er Mai, fête du travail : les origines de ce jour repos

L’origine du 1er Mai remonte à 1884, lors du IVe congrès des « Trade Unions » à Chicago, aux États-Unis, à l’issue duquel il fut décidé de fixer à huit heures la durée de la journée de travail.

De nombreuses manifestations eurent lieu dans tout le pays entre 1886 et 1889 afin d’obtenir satisfaction à cette revendication.
En 1889, sur le modèle américain, le congrès international socialiste de Paris adopta le 1er mai comme jour de revendication des travailleurs : une grande manifestation nationale eut lieu pour demander la journée de huit heures.

Dès 1890, l’idée d’une fête du travail fut associée à cette revendication. Le 1er Mai est fêté chaque année depuis 1892.
En France, la journée de huit heures ne fut obtenue, qu’après bien des conflits en 1919.

Dès 1793, une fête du Travail, fixée le 1er pluviôse, fut instituée pendant quelques années par Fabre d’Églantine; il fallut toutefois attendre 1941 pour que le 1er Mai soit consacré fête du Travail et de la Concorde sociale et 1947 que ce jour soit chômé et payé intégralement à tous les travailleurs.

Cet article a été republié sur le site

Facebook Comments