Affaire Bibo Bourgi : Le Sénégal «déshabille» la commission arbitrale de l’ONU

En réaction à la décision de la commission arbitraire de l’ONU qui a sommé le Sénégal de laisser Bibo Bourgi aller se soigner en France, le Sénégal, à travers son ministre de la justice garde des sceaux, a répliqué de la plus forte des manières.

«Cette décision est scandaleuse. Elle est sans précédent dans l’histoire dans sentence arbitrale. L’Etat du Sénégal est souverain ; elle ne saurait recevoir d’injonction de quelle que nature que ce soit d’une instance arbitrale qui n’a aucune compétence, se prononcer sur l’exécution peine pénale définitivement prononcée par la Cour suprême du Sénégal, le 2 août 2015 et réaffirmé le 8 août 2016 par le rejet de la requête en rabat d’arrêt formée par cette décision », a-t-il soutenu d’un ton ferme.

Et d’ajouter, en guise de précision : « cette instance est incompétente pour donner des injonctions à l’Etat du Sénégal», a déclaré vendredi Me Sidiki Kaba ».

Il y a près d’une semaine Bibo Bourgi condamné à 5 ans de prison dans l’affaire de la traque des biens mal acquis a été cueilli de chez lui et envoyé en prison. Et pour des raisons de santé, il est actuellement au pavillon spécial de l’hôpital Aristide Le Dantec de Dakar.

Facebook Comments