Blocus de la transgambienne – La Gambie lâche du lest et demande la négociation

Malgré les déclarations va-t-en-guerre du Président gambien Yayah Jammeh sur l’affaire du blocus  de la Transgambienne, son pays continue de demander des discussions avec le Sénégal pour le règlement à l’amiable de cette affaire. C’est dans ce cadre que Mankeur Ndiaye, le ministre sénégalais des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, a annoncé hier qu’ils vont «étudier la proposition de date que la Gambie vient de (leur) soumettre il y a deux ou trois jours».

La semaine dernière, on revenait sur des déclarations incendiaires que le Président gambien faisait à l’égard du Sénégal et de ses Présidents, se targuant même de ne pas sentir les effets de la fermeture de la frontière entre les deux pays. Il a même hurlé que compte tenu du fait que c’est le Sénégal qui a fermé la frontière, ce n’est pas à lui de demander des négociations et qu’il a même éconduit une délégation de négociateurs sénégalais. Cependant, au vu de la progression des évènements, on pourrait dire que ce message du boucher du Kanilai est destiné à sa propagande interne pour berner son peuple et continuer de paraître comme le grand chef invulnérable.

Mais, dans la réalité, la Gambie souffre de ce blocus à ses frontières. Ainsi, en douce, le chef de l’Etat gambien a donné ordre à ses diplomates de négocier pour décanter cette situation qui risque d’asphyxier son pays. Si on en croit le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, les deux camps pourraient se retrouver bientôt à Dakar pour des négociations, concernant le blocus de cette Transgambienne par les transporteurs sénégalais mécontents de la décision des autorités de cette enclave d’augmenter le prix de passage des camions à 400 000 francs Cfa. «Nous allons étudier la proposition de date que la Gambie vient de nous soumettre, il y a deux ou trois jours. Très certainement, nous allons nous retrouver ici à Dakar, peut-être dans la semaine en cours», a laissé entendre le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur Mankeur Ndiaye, hier lors de la cérémonie de signature d’un accord de défense entre les Etats-Unis d’Amérique et le Sénégal. Ce dernier de poursuivre, certainement par rapport au silence adopté par Macky Sall, malgré les vociférations de son homologue gambien, que le président de la République du Sénégal est en train de «mener une diplomatie tranquille, apaisée et de bon voisinage ».

Si cette rencontre demandée par la partie gambienne se déroule comme convenu à Dakar, elle pourrait permettre de mettre fin aux problèmes entre les transporteurs sénégalais et les autorités gambiennes pour la réouverture des frontières aux automobilistes après un blocus de plusieurs mois.

L’As

Facebook Comments