Circulation Routière – Code de la Route : l’État corse les amendes

Afin de réduire les accidents mortels et les comportements de certains chauffeurs, l’État du Sénégal a corsé les amendes. Une mesure qui est entré en rigueur hier lundi.
Dans le but de l’inscrire dans le code de la route, l’État du Sénégal a pris la décision de corser les amendes. Une mesure adoptée hier par le ministre des transports. Pour cela, les contres votants sont appelés à être prudents pour revoir leurs comportements. De ce fait, des sanctions et des amendes pèseront lourds sur les fautifs. Ainsi, le conducteur de véhicule dans assurance va débourser 20 000f tout comme celui qui stationne sans signalisation appropriée ou en cas de panne. Pour un conducteur de véhicule qui transporte du liquide inflammable, le défaut d’extincteur entraîne déjà une amende de 30 000f. Par contre, pour échappement libre ou brouillant le contre venant écope d’une amende de 5 000f.

Et le pour le non respect des feux tricolores l’amende est fixée à dix mille francs. Un homme averti en vaut deux donc les conducteurs sont mis en garde.

Mamadou DIOP

Facebook Comments