Doing Business 2019 : Le Sénégal dans la voie de la stabilité, le Rwanda meilleur élève du continent

Le rapport Doing Business 2019, établi par la Banque mondiale pour mesurer la réglementation des affaires et son application effectives dans 190 économies, vient d’être publié. Classé 140e mondial en 2018, le Sénégal semble engagé dans une voie de stabilité même si le pays perd une place, cette année.

Dans le rapport Doing business, publié le 31 octobre 2018, le Sénégal (140e mondial en 2018) perd une petite place en 2019 et se classe 141e. Il maintient, donc, son rang dans le lot des pays réformateurs de l’Afrique.

En 2018, le Sénégal faisait partie avec le Malawi, Djibouti, la Zambie et le Nigeria des cinq pays ayant mis en œuvre le plus de réformes. Et faisait aussi partie des 13 pays au monde ayant mis en œuvre au moins 5 réformes. Avec une place gagnée, cette année, le Sénégal se stabilise, mais n’a engagé que deux réformes validées cette année, contre cinq l’année dernière.

L’Afrique subsaharienne en record, Le Rwanda meilleur élève du continent

Mais dans ce classement 2019 « Formation pour mieux réformer », c’est surtout l’Afrique subsaharienne qui brille. Selon le rapport de la Banque mondiale, parcouru par Baolactu, les pays d’Afrique subsaharienne ont établi un nouveau record pour la troisième année consécutive. Ce record de 290 réformes atteint en 2017 est battu avec un pic de 314 réformes réalisées dans 128 économies. En 2018, ces 40 des 48 économies de la région ont mené 107 réformes destinées à améliorer la facilité de faire des affaires pour les petites et moyennes entreprises. 
Parmi ces pays, quatre de la région subsaharienne se sont hissés parmi les pays les plus réformateurs au monde : le Togo, le Kenya, la Côte d’Ivoire et le Rwanda. Et Maurice rejoint le peloton de tête cette année, au 20e rang. Avec sept réformes à son actif l’an dernier, le Rwanda est le pays le plus réformateur de la région, grimpant au 29e rang mondial.

Facebook Comments