Gana Mbaye, maire de Bambey: «Aida Mbodj a démissionné depuis le 3 mars dernier»

La destitution d’Aida Mbodj de ses fonctions de présidente du Conseil départemental de Bambey, a bien des soubassements politiques. Le cumul des mandants, avancé par le camp du pouvoir, faire rire le maire de Bambey, Gana Mbaye qui bat en brèche les arguments évoqués par le ministre de la Gouvernance locale, Abdoulaye Diouf Sarr. Gana Mbaye d’expliquer que Aida Mbodj a bel et bien démissionné du Conseil municipal de Bambey depuis le 3 mars dernier.

La Loi 96-11 est caduque, avec l’entrée en vigueur de l’Acte 3 de la décentralisation

« Après avoir reçu cette demande, je l’ai prise, avec ma correspondance, pour les faire parvenir au préfet… Je pense que dans une démocratie qui se respecte, les gens doivent toujours se référer aux textes. L’article 55 du Code général des collectivités locales prévoit ce genre d’incompatibilité. Ils ont évoqué le problème de délais. Mais ils ont volontairement omis de citer ce qui suit dans l’article », a ensuite regretté le maire de Bambey. Dans les colonnes de l’Observateur de ce samedi, il informe que « Dans le même article, il est dit que si la personne ne démissionne pas au-delà du délai requis, c’est le ministre des Collectivités locales qui doit écrire pour lui demander de démissionner. Si la personne ne s’exécute pas, elle reçoit une mise en demeure d’un mois du ministre des Collectivités locales pour démissionner. Maintenant, si la personne refuse toujours de démissionner, c’est par décret qu’elle doit être destituée », avance-t-il.

Un règlement de compte politique ?

Gana Mbaye de regretter, que « toute cette procédure n’a pas été respectée et ils ne le disent pas. La Loi 96-11 qu’ils évoquent est caduque, avec l’entrée en vigueur de l’Acte 3 de la décentralisation. C’est un règlement de comptes politiques. Parce qu’au sortir du référendum du 20 mars 2016, Mor Ngom, Pape Diouf et Djiby Diaw ont théorisé la grande offensive pour la liquidation politique d’Aida Mbodj » , explique encore Gana Mbaye.

Le préfet était en train de traiter son dossier, renseigne-t-il, précisant que Aida Mbodj n’a jamais assisté à une session, depuis l’installation du conseil municipal.

source : seneweb.com

Facebook Comments