Gaston Mbengue: «Le combat Balla Gaye-Modou Lô n’est pas reporté. Ce sont les magouilles de Luc Nicolaï»

La rumeur avait fini de convaincre sur la toile que le combat Balla Gaye 2 – Modou Lô, prévu le 1er janvier, a été reporté, voire même annulé. Le promoteur de l’événement apporte, dans cet entretien, le démenti. Gaston Mbengue donne, par la même occasion, son avis sur le bras de fer engagé par le Collectif des lutteurs contre le Cng de lutte.

La rumeur sur le report du combat Balla Gaye 2 – Modou Lô circule. Est-ce qu’il y a report et quelles sont les raisons ?

C’est faux. Ceux qui véhiculent cette information racontent n’importe quoi. C’est du faux. Le combat n’a pas été reporté. C’est dommage que dans ce pays, quand les uns travaillent, les autres font tout pour leur mettre les bâtons dans les roues. Certainement, ce sont les magouilles de Luc Nicolaï. Il faut qu’il croit en en Dieu et se rende à l’évidence que c’est moi qui vais organiser ce combat. Il faut qu’il sache que s’il a eu le courage de se lancer dans l’organisation de combats de lutte, c’est parce que j’ai balisé le terrain. C’est grâce à moi que la lutte est arrivée à ce stade. Il faut qu’on me le concède. Certains sites sont allés plus loin en disant que le combat n’aura plus lieu. Il faut être sérieux.

Comment est-ce qu’on peut douter de l’existence de ce combat, alors que les deux lutteurs ont déjà encaissé mon argent. Modou Lô et Balla Gaye 2 ont fait la signature du combat devant tout les Sénégalais. Aujourd’hui, ils se préparent pour aller participer au concert de Pape Diouf à Bercy et on me parle de combat reporté ou annulé. Il faut que les gens arrêtent cette intoxication.

Modou Lô et Balla Gaye 2 seront au concert de Bercy. Qu’est-ce que vous y gagnez en tant qu’organisateur du combat du 1er janvier ?

Les deux lutteurs ont répondu à l’invitation du chanteur Pape Diouf. Balla et Modou vont faire leur «face to face» sur scène. Ce sera un show gratuit pour la diaspora. Qu’est-ce que j’y gagne en tant qu’organisateur du combat ? Bien évidemment, la communication autour de l’événement. Il faut que les Sénégalais aient le sens du partage. Pape Diouf est un jeune artiste qui travaille. Si à chaque fois qu’on doit faire quelque chose avec quelqu’un, on demande de l’argent en retour, ça devient problématique. On ne peut pas tout le temps attendre quelques choses des autres, après un petit service rendu.

Donc, il n’y a pas de contrat d’obligation entre les organisateurs de l’événement de Bercy et vous ?

Je ne vais pas entrer dans ces détails. Ce ne sont pas des informations que je peux vous donner. Il faut juste retenir que Balla Gaye 2 et Modou Lô seront au concert de Pape Diouf à Bercy. C’est le Sénégal qui y gagne.

Après l’événement de Bercy, quelles seront les autres étapes de la communication autour du combat Balla Gaye 2-Modou Lô ?

Je n’arrête pas de le dire, je suis là pour faire la lutte autrement. A chaque fois que je reviens, je booste la lutte. La preuve, ceux qui essaient de saboter, en véhiculant de fausses informations, ne savent pas qu’ils sont en train de donner du buzz à mon événement.

Vous comptez organiser le combat Balla-Modou Lô le 1er janvier à l’Arène nationale. Est-ce que vous avez toutes les informations concernant le cahier de charges pour l’organisation à l’arène ?

Pour le moment, nous n’avons pas encore les informations. C’est le Cng qui gère la lutte. La saison n’est pas encore lancée, donc il faut attendre pour avoir toutes les informations. Je respecte le Cng de lutte, j’attends de connaître les charges qui seront mis pour l’organisation d’un gala de lutte à l’Arène nationale.
L’OBS

Facebook Comments