Hausse du prix du ciment : Les précisions du directeur du commerce intérieur

Le directeur du Commerce intérieur, Ousmane Mbaye, qui s’exprimait en marge de la célébration de la journée internationale des droits des consommateurs, a saisi l’occasion pour faire une précision sur la hausse du prix du ciment. Et après avoir affirmé que l’Etat a pris un décret en sens, il a souligné que le gouvernement a également engagé des discussions autour de la question.

Selon lui, depuis presque 9 mois, les consommateurs sénégalais connaissent des variations du prix du ciment. Non sans rappeler que depuis 2007, il y a eu une tendance baissière du prix du produit, partant de 80 000 jusqu’à moins de 60 000 francs Cfa la tonne à nos jours. Ce, grâce à la concurrence.

Soutenant que le ciment est «un produit hautement stratégique», M. Mbaye signale que l’Etat est non seulement soucieux à «l’accessibilité» du ciment aux consommateurs mais aussi à «l’équilibre» des entreprises qui le produisent». Car, soutient-il, «il y a aujourd’hui une forte demande à l’exportation». Et face à cette situation, le directeur du Commerce intérieur estime qu’«il faut tendre vers une formule qui puisse assurer la disponibilité du produit parce que certains commencent à privilégier l’exportation».

De l’avis du directeur du Commerce intérieur, la taxe que l’Etat a instituée en 2017 sur le ciment a été «résorbée par le jeu de cette concurrence». Et par rapport aux polémiques autour de cette taxe, il pense que tous les acteurs doivent s’asseoir autour d’une table afin de s’accorder sur un prix du ciment qui soit accessible aux consommateurs mais qui puisse garantir aussi l’équilibre des entreprises».Mieux, il ajoute qu’«il est important aujourd’hui d’examiner» la question et s’accorder sur une stabilité» du prix du produit.

Facebook Comments