Idrissa Seck reçu par l’archevêque de Dakar Mgr Benjamin Ndiaye

Idrissa Seck s’est rendu ce vendredi 25 janvier chez Mgr Benjamin Ndiaye dans le cadre, affirme-t-il, des «visites régulières» chez les chefs religieux. Profitant de cette occasion, le candidat à la présidentielle a indiqué que c’est à l’Etat qu’incombe la sécurité des citoyens ainsi que elle de leurs biens, mais que l’apaisement ne peut prévaloir qu’avec une justice équitable et une démocratie effective.

Le leader du Rewmi par ailleurs candidat à l’élection présidentielle s’est prononcé sur la tension qui alourdit le climat politique sénégalais ainsi que les appels à la retenue émanant des chefs religieux. Et pour Idrissa Seck qui a rendu visite ce vendredi 25 janvier à l’Archevêque de Dakar, c’est au parti au pouvoir de donner le bon exemple en garantissant la justice, l’intégrité physique pour tous les citoyens sénégalais avec équité.

«La stabilité du pays, la sécurité des personnes et de leurs biens, une bonne administration de la justice sont les tâches de tout Etat responsable. Et tout le pays est témoin, tout au long de ces années, des agressions particulièrement graves, judiciaires et physiques du pouvoir en direction des acteurs de l’opposition», a-t-il indiqué.

Et de poursuivre : «Naturellement nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir au niveau de l’opposition pour la préservation de la paix dans notre pays et pour que surtout, le choix des citoyens ne soit ni altéré, ni falsifié, ni entravé. Ce qui nécessite un processus électoral où la règle de droit sera garantie.»

Sur sa lancée, M. Seck affirme qu’il n’a pas «d’inquiétudes personnelles», tout en relevant que «l’injustice, l’iniquité, la non-transparence sont des facteurs générateurs de tensions et de violences.»

Revenant sur sa visite chez Monseigneur Benjamin Ndiaye, le président du Conseil départemental de Thiès informe qu’elle entre dans le cadre «des visites régulières que nous rendons aux différentes autorités religieuses du pays.»

Avant d’ajouter : «Donc nous sommes venus naturellement cette fois-ci dans un contexte assez particulier rencontrer l’archevêque de Dakar solliciter d’abord ses prières à l’occasion des échéances vers lesquelles nous allons pour que la paix et la stabilité du pays soient préservées et que l’ensemble de nos pensées et de nos actions aillent en direction de servir le pays au mieux de nos capacités.»

Facebook Comments