Implosion de Manko taxawu senegaal : Khalifa Sall, Idrissa Seck et Malick Gakou font liste à part

Chacun a pris sa part de Manko taxawu senegaal. Khalifa Sall a décidé d’aller aux Législatives avec Idrissa Seck, Malick Gakou et Cie, alors que Oumar Sarr va se liguer avec  Decroix et d’autres partis de la coalition. C’est la conséquence de la guerre pour le contrôle de la tête de liste de Mts.  Modou Diagne Fada va se peser seul.

Manko taxawu senegaal, c’est fini ! En tout cas, cette coalition de 10 partis et de fortes individualités qui voulaient aller ensemble à l’assaut de l’Assemblée nationale n’a pu s’accorder sur la tête de liste nationale. Après de longues heures de discussions hier, pour ramener le Pds et Initiative2017 à la raison pour prendre la tête de liste, les deux protagonistes ont préféré se séparer.

Le Quotidien a appris que Khalifa Sall, Idrissa Seck, Malick Gakou font liste à part, tandis que Oumar Sarr, Decroix et autres sont sur la même ligne. Le comité de médiation mis en place pour éviter le clash n’a pu convaincre les deux blocs qui se sont arc-boutés sur leurs positions. Peu avant la rupture du jeûne, un message indiquait que «la grande majorité des partis de Manko a choisi Khalifa Sall comme tête de liste», alors que «le Pds et ses alliés (2 ou 3 partis) ont quitté Manko».

Qui donc est de Manko parmi les deux blocs ? C’est une interrogation qui suggère qu’il pourrait y avoir une autre querelle : la paternité du nom Manko taxawu senegaal ? En tout cas, les partis, coalitions de partis et les indépendants devront déposer leurs noms au plus tard ce mardi 30. Mais aussi les listes candidates sur la Majoritaire et la Proportionnelle pour éviter la forclusion, le dernier délai de dépôt des listes étant fixé pour mardi à minuit.

Sur l’alliance entre Khalifa Sall et Idrissa Seck, des responsables de Rewmi, qui disent ne pas en être au courant, s’en étonnent, mais ne démentent pas. Il faut souligner que les versions sont nombreuses et se recoupent difficilement. Si Khalifa Sall et Cie ont déjà versé leur caution de 15 millions, il reste à savoir s’ils l’ont fait au nom de Manko ou d’Initiative2017.

Dans cette querelle de tête de liste, il y a aussi le cas de Ldr/Yeesal qui a pris les devants en déposant sa caution. Modou Diagne Fada et Cie pourraient d’ailleurs officialiser leur position cette après-midi au cours d’un point de presse. Mais d’emblée, des proches de Fada affirment qu’ils ne sont d’aucun des deux blocs issus de Mts. Fada aurait mis sur la table son expé- rience de président de groupe parlementaire alors que «ni Khalifa ni Oumar Sarr ne l’ont jamais été».

LeQuotidien

Facebook Comments