Kaolack : Profanation de la Cathédrale, l’auteur arrêté

Sacrilège à la Cathédrale de Kaolack. L’église a reçu, ce jeudi, 25 octobre la visite d’individus mal intentionnés, qui l’ont profanée. Des statues du Christ cassées et celle de la Vierge Marie jetée à terre. Les lieux sont sens dessus dessous. Les auteurs de ces actes n’ont pas encore été identifiés. Nous y reviendrons.

L’auteur arrêté…

La profanation de la Cathédrale Saint Théophile de Kaolack a ému plus d’un fidèle. Mais, aux dernières nouvelles, l’auteur a été présenté au procureur de la République.

D’après le récit du Curé de la Paroisse cathédrale de Kaolack, Abbé Raphaël Ndiaye, l’homme, qui ne jouirait pas de ses facultés mentales, n’en était pas à son coup d’essai.

« Il ne jouirait pas de toutes ses facultés mentales »

« Le 17 octobre, narre-t-il, une personne de sexe masculin âgé entre 25 et 30 ans, s’était introduite dans l’enceinte de la Cathédrale. Il a d’abord entrepris de déchirer les affiches qui sont aux babillards. Le lendemain, 18 octobre, il est revenu. Cette fois, il a saccagé de manière très violente deux statues qui se trouvaient à l’entrée de l’Eglise. Il a ensuite renversé le bénitier et arraché deux stations du chemin de croix. »

Aussitôt informé, le Curé dit avoir saisi le commissaire central de la Police de Kaolack. « Le 19 octobre, il est revenu à la Cathédrale. La police est venue le chercher et semble avoir fait le travail d’investigation. Il s’appelle Mamadou Doumbouya. Et, il a été acheminé à Dakar sur l’ordonnance du Préfet pour vérification sur son état. Mais il s’est posé à Dakar la question de la prise en charge et il a été relâché. Hier matin, mercredi 24 octobre, il est revenu très tôt le matin. Et, c’est là qu’il a posé le dernier acte, en détruisant la statue de Notre Dame de Sacré Cœur. C’est consternant, le geste était violent et, en plus, accompagné de certains propos très regrettables. C’était choquant. »

Facebook Comments