Le coup de gueule de Yankhoba Diattara sur la recrudescence des accidents

La recrudescence des accidents inquiètent le vice-président du Conseil départemental de Thiès. Yankhoba Diattara qui juge que les élus locaux devraient s’impliquer davantage dans la lutte prône le durcissement des sanctions vis-à-vis des chauffeurs fautifs.

«Il m’arrive souvent en revenant de Dakar de voir des camions mal garés et d’interpeller directement le préfet ou la gendarmerie pour que des dispositions soient prises afin qu’un accident ne puisse pas se produise», a martelé Yankhoba Diattara hors de lui à cause des accidents de la circulation de plus en plus mortels sur la route de Thiès.

A l’en croire, ce sont ces réflexes que tout un chacun, surtout les élus locaux, devraient avoir pour jouer leur partition dans la lutte contre les accidents. «Et que si un maire constate un risque d’accident de ses populations, qu’il puisse interpeller le préfet, le gouverneur, le sous-préfet, ou même prendre ses agents pour faire la police. C’est comme cela que l’on peut combler le gap des forces de sécurité parce qu’elles ne peuvent pas être partout. Le maire a le devoir de protéger ses populations».

A l’endroit des chauffeurs, M. Diattara prône qu’on alourdisse les sanctions envers les fautifs : «Il faut que ces chauffeurs qui sont plus ou moins à l’origine de ces accidents soient considérés comme des criminels et même être poursuivis pour homicide involontaire ».

Ces sanctions doivent s’élargir aux propriétaires de véhicules défaillantes pour qu’ils soient passibles d’une amende conclut-il.

Facebook Comments