Louga: Me Madické Niang plaide pour les Sénégalais de l’extérieur

La grande mobilisation a été au rendez-vous, pour la coalition Madické2019, ce jeudi, à Louga. Lors de sa déclaration, le candidat s’est intéressé au sort des Sénégalais de l’extérieur. En fait, beaucoup d’émigrés sont originaires de cette région.

“Le tape-à-l’œil est le sport favori de Macky Sall”

D’emblée, il fait savoir: “Je voudrais leur dire que dans mon projet de société Jamm ak Khéweul, il y a une place importante pour les Sénégalais de l’extérieur. C’est une bonne chose de dire que nous faisons élire des députés de la diaspora. Mais il faut faire plus. Le tape-à-l’œil, c’est vraiment le sport favori de Macky Sall. Partout, c’est le tape-à-l’œil. Dès qu’il inaugure des projets, les gens continuent à travailler pour que le projet puisse simplement être finalisé. En effet, il faut s’attaquer au vrai problème de ces Sénégalais. D’abord, liste-il, “c’est la portabilité des droits de sécurité sociale”. “La protection que nous devons leur apporter à l’extérieur, le statut que nous devons leur reconnaître en disant que ce sont de valeureux Sénégalais qui, aujourd’hui, apportent une grande pierre à l’édification d’un Sénégal meilleur. Nous devons reconnaître que ce sont des hommes de valeur. Ils ont quitté leur terroir pour aller vers des lendemains meilleurs, mais surtout faire face aux besoins de leurs proches. Cela mérite notre attention particulière. C’est pourquoi, je m’engage à leur apporter la protection requise et faire respecter leurs droits partout ils seront, quelle que soit leur situation””, a soutenu Me Madické Niang. Avant de poursuivre : “Je n’accepterai pas qu’un pays viole nos droits ou bien que des citoyens d’un pays les tuent impunément. Je serai prêt à les défendre, quelle que soit leur situation, régulière ou pas. Il faut que ces Sénégalais sentent que nous sommes à leurs côtés.”

“Faire du Faise une banque nationale qui va les accompagner dans leurs projets”

Le candidat de la coalition Madické2019 a ainsi décidé de revoir le Fonds d’appui aux Sénégalais de l’extérieur (Faise), une fois élu. “J’en ferai une banque nationale qui va les accompagner dans leurs projets. Une fois que j’aurai réglé le problème de la portabilité de leurs droits. Aujourd’hui, le monde appartient à ceux qui savent exploiter ces situations qui leur sont favorables. Avec les transferts de mille milliards, énormément de profits sont générés. Je compte mettre en place une grande société de transfert qui va reverser tous ses bénéfices vers des projets des Sénégalais de l’extérieur. Ce sera d’abord l’habitat”.
Plus loin, l’avocat d’indiquer qu’il a toujours eu une oreille pour leurs préoccupations de tous les jours. “Ce sera aussi l’occasion de réaliser des infrastructures, surtout dans le domaine de la santé, mais aussi les accompagner dans tous les projets, faciliter leur retour au Sénégal. ‘’Diom moy touki, fouleu moy gneuwal gnibissi’’. Le monde d’aujourd’hui est un monde féroce par la mondialisation. Ils mènent une vie difficile, il faut leur donner les moyens, l’espoir de revenir au Sénégal. Pour cela, il faut un Sénégal de justice, un Sénégal de travail, un Sénégal d’équité”, renseigne-t-il.
Me Niang de conclure : “C’est le contrat social que j’offre à tous les Sénégalais qui vient d’être conclu ici, à Louga. Parce que je me mets déjà dans la peau d’un président élu. Parce que Louga m’a élu. Avec Louga, ce sera tout le Sénégal.”

Facebook Comments