Lutte contre l’enrichissement illicite: Le mensonge de Ousmane Ngom

Le nom de l’ancien ministre de l’Intérieur, Ousmane Ngom, figurait bel et bien sur la liste de la Cour de Répression de l’Enrichissement illicite (CREI) dans le cadre de la traque de bien mal acquis, selon la Rfm qui cite l’institution. Cette information fait suite à la déclaration du ministre selon laquelle son nom n’a jamais figuré sur cette liste, lors d’une émission à la radio dimanche.

Le dossier de Ousmane Ngom était confié aux enquêteurs de la police et était presque bouclé avant que le magistrat Alioune  Ndao ne quitte le parquet spécial. Des éléments de la Division des investigations criminelles (Dic) avaient effectué un déplacement à Saint-Louis pour des enquêtes dans son verger, rapportent nos confrères de la Rfm.

A la Dic, il a été plusieurs fois interrogé sur son patrimoine par les commissaires Seydou Bocar  Yague et Cissé.

Facebook Comments