Macky Sall à potou sur mer : «j’ai entendu vos doléances… je mettrai beaucoup de moyens dans votre secteur… »

Accueilli par le Ministre Oumar Guéye et le maire de Léona, M. Mamadou Ba dit Diom Yodi Ba, sous de belles sonorités de l’artiste Abou Diouba Deh, chantant «  Macky Sall ari, persida ari, Mbégnou gana Samba Mariam molo are mon, Potou dagni kodo, ministre Oumar Guéye ari, Oumar Guéye Ndioro… », le Président Macky Sall, accompagné du Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, dira : « Il y a seulement 25 jours, Gokhu mbathie étrennait son quai de pêche. Nous voilà aujourd’hui à Potou. Je voudrais en ce mois de mars, dédié à la femme, rendre hommage aux femmes transformatrices et actrices de la pêche ». Ce quai de pêche  a coûté 439 millions de francs Cfa entièrement financés par l’Etat du Sénégal et servira au decongestionnement  des sites de Cayar et de Saint-Louis.

M. Macky Sall a aussi félicité M. Oumar Guéye « pour son engagement et sa perspicacité ». « Il est généreux et Grand travailleur… »

Le Président Sall, répondant aux différents orateurs, estime que ce qui se dégage de leurs propos, « c’est la satisfaction. Vos attentes sont assurées ».

Aux populations de Potou, ajoute-t-il, « j’ai entendu vos doléances. J’en reviendrai plus amplement en wolof » comme pour répondre aux sollicitations de M. Alassane Ba qui, au nom des mareyeurs, l’a remercié pour « cette belle réalisation », avant de poursuivre : « Vous faites des réalisations concrètes, un peu partout au Sénégal.  Je vous en remercie, je ne souhaitais pas faire des doléances aujourd’hui, car nous sommes là, pour vous remercier de ce que vous avez fait pour nous. Mais, je vous prie de bien vouloir faire construire une route dans l’optique de nous permettre de transporter le poisson, mais aussi les oignons, en période de campagne commerciale ».

Dans le chapitre politique, Alassane Ba qui  est convaincu que « plus personne n’est  fou pour ignorer le travail important abattu par le Président Sall », promettra de faire réaliser à Potou et environs,  un vote de  « 100% pour l’APR aux Législatives  et la ré-élection  du Président Sall, dès le 1er tour, en 2019 ».

Aussitôt dit, aussitôt fait, M. Sall, dans un wolof clair déclare : « D’ici l’année prochaine, je mettrai des moyens colossaux dans la Pêche et la Transformation des produits de pêche. Pour les 20 000 pirogues, je mettrai dans le budget 2018, dix (10) milliards et cinq (5), en 2019 ». Le Président promet également de relier le quai de pêche au village de Potou, en faisant construire cette route de 3 km et ainsi faciliter le transport des produits ».

Et de poursuivre : « à côté de Oumar Guéye, il y a aussi des ministres qui travaillent beaucoup et bien. Dans ce lot, il me plaît de citer mon jeune frère, le ministre Moustapha Diop qui fait de bonnes choses dans le financement des Femmes ».

Dans le même ordre d’idées, le Président Sall mettra à  la disposition des femmes actrices de la pêche un financement de 2 milliards de francs CFA.

Très décontracté, le Président Sall ajoutera ceci : « notre plat national, c’est le Cebbu Jen. Rires. On n’a pas seulement dit « Ceeb », mais aussi « Jen ». C’est pourquoi, il faut lutter contre la Pêche Inn et favoriser le développement de l’Aquaculture, développer la géo-localisation et  inciter le port les gilets de sauvetage ». Cela fait, le secteur de la Pêche se portera bien et continuera à me préoccuper comme ceux de l’Agriculture et de l’Elevage.

Souhaitant la bienvenue au Président Sall, le maire de la commune de Léona, abritant le village de Potou sur mer, où il procédait à l’inauguration du quai de pêche a soutenu : «Nous avons eu beaucoup de satisfaction avec vous, mais cette fois-ci, c’est la belle. Grâce à votre très entreprenant ministre de la Pêche, les choses sont allées très vite. Notre quai a été réalisé et bien réalisé. Avec vous, nous avons trouvé un Président en or, l’homme qui réalise nos rêves ».

Et de plaider pour les acteurs du secteur de la culture des oignons qui ont des problèmes dans la vente de leurs produits, faute de pistes de transports.

Le succédant au micro, Mme Fatou Sarr de FENATRAMS indiquera que « le ministre Oumar Guéye est un lion. Il est valable. Idem pour  Mme Tické Ndiaye Diop. J’ai travaillé avec tous les ministres de la Pêche, mais un ministre efficace comme lui, ça ne court pas les rues ».

Et d’ajouter : « Oumar jarna poon » (pour dire qu’il mérite des remerciements).

Abdoulaye Ndiaye, à son tour, après avoir remercié le chef de l’Etat de la subvention sur l’achat de 5000 pirogues, souhaite  que cette subvention soit faite aux 15 000 autres pirogues restantes. Car, il y a 20 000 pirogues au Sénégal. Doléance à laquelle, le Président a promis d’apporter la solution adéquate.

Mme Tiné Ndoye, après avoir listé les réalisations du Président Sall a invité tous et toutes à faire l’essentiel. Le faire ré-élire dès le 1er tour, en 2019.

Embouchant la même trompette, M. Thierno Mbengue, au nom des mareyeurs du Sénégal, souligne que : «  Ce que vous avez réalisé dans le secteur de la Pêche, jamais cela n’a été fait, dans notre pays, depuis 1960. Excellence, Monsieur le Président de la République, vous voudrez bien nous donner une journée dédiée  à la pêche, pour nous permettre de vous montrer notre mobilisation à vos côtés, dans un stade ».

A l’image des éleveurs, au sortir de la dernière Journée de l’Elevage tenue à Ndioum, cette année, M. Mbengue annonce le paiement de la caution du candidat Macky Sall, par les acteurs de la Pêche. En quoi faisant ? « En donnant chacun un panier de poisson. Le total vendu donnerait la caution », renseigne-t-il.

M. Mbengue prépare une riposte au Mouvement « Yen a marre ». Pour ce faire, il invite tous les acteurs de la Pêche à se vêtir en blanc ou brandir des morceaux de tissu blancs, pour contrer le Mouvement  Y en a marre, et ainsi noyer le noir que la bande à Fadel Barro veut faire porter à ses militants et fan’s, ce jour-là

M. Mbengue n’a pas omis de réclamer un poste de député pour son monde.

A l’en croire, «  jusque-là, aucun des nôtres n’a été élu député, alors que les députés ne connaissent pas nos problèmes ». Mais s’empresse de préciser : « c’est juste une demande. Acceptée ou pas, cela ne nous empêchera de vous soutenir ».

A sa suite, M. Samba Guéye de CONIPAS, soutiendra que « l’Etat c’est la continuité. Tous les régimes ont fait quelque chose pour le secteur de la Pêche, mais le vôtre s’est bien illustré. Nous vous remercions de votre soutien financier moral et administratif lors des incidents survenus avec les garde-côtes mauritaniens »

M. Guéye plaidera pour la salubrité dans les quais de pêche, « non pas seulement pour la destination étrangère, mais pour la consommation nationale ».

Quant à Amadou Mbéry Sylla, président du Conseil départemental de Louga, il a d’abord salué la sagesse du Président Macky Sall, avant de promettre de se battre « pour que le chef de l’Etat obtienne le Prix Nobel de la Paix, car il le mérite ».

Outre le ministre Oumar Guéye, le chef de l’Etat avait aussi à ses côtés, MM. Oumar Youm et Moustapha Diop, l’administration déconcentrée et les directeurs de l’administration centrale.

Facebook Comments