Mali: fin de l’opération de ratissage à Dialoubé

Au Mali, les forces de sécurité ont mis fin samedi à une opération de ratissage contre des jihadistes dans le centre du pays. Elles affirment avoir arrêté une vingtaine de présumés jihadistes et tué une personne. Par ailleurs, plusieurs personnes sont portées disparues.

Plusieurs unités des Forces de sécurité et de défense du Mali ont participé à l’opération qui s’est déroulée dans la localité de Dialoubé, au centre du pays.

Le village a été bouclé pendant 48 heures. des mosquées fouillées. Des caches d’armes découvertes, des motos saisies, une vingtaine de présumés jihadistes arrêtés, d’autres ont pris la fuite. Officiellement, il y a eu un cas de décès. Il s’agit d’un habitant de Dialoubé menaçant, qui refusait selon l’armée de s’arrêter à un check-point.

Mais d’autres personnes sont portées disparues. Tuées? En fuite ? Cachés par peur ? Pas de réponse pour le moment. La localité de Dialoubé était jusque-là considérée comme la base des jihadistes de la région de Mopti. La zone est inaccessible par route en période de crue.

Sur place, il n’y avait plus trace de l’administration malienne, les écoles avaient fermé, et c’est la loi des fidèles du prédicateur radical Amadou Kouffa qui régnait.

Selon une source militaire malienne, « c’est également du village de Dialoubé que les mêmes jihadistes menaient des opérations contre l’armée malienne, contre également des élus, ou des leaders religieux, qui prônaient ouvertement un islam modéré »

Facebook Comments