Me Diouf El Hadj Diouf : “Si Touba n’a pas été mis sous délégation spéciale pour non-conformité à la loi, pourquoi s’en prendre à Aida Mbodj”

«J’ai décidé de déposer une proposition de loi pour abroger la sur la parité homme/femme. C’est une loi dangereuse et fumiste», a brui de colère, ce mardi, Me El Diouf, en marge d’une conférence de presse organisée dans un hôtel de la place.

A  l’en croire, une loi doit s’adapter aux réalités de son peuple. Et Touba l’a si bien compris, que la ville a refusé de la suivre, lors de l’investiture du Conseil municipal.

«Je m’engage à s’aligner sur la position de Touba. Quelle hypocrisie?”, crie-t-il, “que d’adopter cette loi dans notre pays», s’est offusqué le député, avant de dire que le peuple n’en veut pas.

«Le peuple n’en veut pas et Touba l’a démontré. Revenons à l’Assemblée pour abroger cette loi», a-t-il poursuivi sa plaidoirie. Sur l’affaire Aida Mbodj dont les tenants du pouvoir disent que c’est la loi qui l’a fait débarquer de la tête du Conseil départemental pour cumul de fonctions, l’avocat d’estimer que partant de ce postulat, Touba devait être mise sous délégation spéciale.

Selon lui, c’est du deux poids, deux mesures. «Si Touba n’a pas été mise sous délégation spéciale pour non-conformité à la loi, pourquoi s’en prendre à Aida Mbodj. On a seulement voulu lui faire du tort»,  conclut-il.

Facebook Comments