Meïssa Sall, membre fondateur du (Pds) : « C’est Aïda Mbodj qui devait etre exclue »

Meïssa Sall, ancien sénateur, membre fondateur du Parti démocratique sénégalais (Pds), se prononce sur la crise qui secoue le parti. Pour lui, cette crise est mal venue, à quelques mois des Législatives.

« Cela me fait mal de voir Pape Samba Mboup et Farba Senghor exclus du Pds. Ils ont été très fidèles au parti et à son Secrétaire général, Abdoulaye Wade », commente-t-il. A l’en croire, Abdoulaye Wade avait cessé d’appeler depuis un bon moment Pape Samba Mboup à cause des attaques contre son fils. Pour autant, il pense que leur sort doit être reconsidéré. « Je vais convoquer tous les anciens du parti à Dakar.

Après, nous irons voir  Me Abdoulaye Wade. Il faut que les anciens du parti soient reconsidérés. Les exclus, il faut qu’on les ramène. Je ferais tout pour qu’ils reviennent. Mais, on ne peut pas être dans un parti  et ne pas respecter la discipline », dit-il. A ce propos, il soutient, que «  c’est Aïda Mbodj qui devait être exclue et non Farba Senghor et Pape Samba Mboup, qui sont des icônes ».

« Ce sont des gens courageux. Ils ont Wade dans le sang », témoigne-t-il.

Facebook Comments