Nafi N’gom Keïta achève le DG du COUD et fait des révélations sur Alioune Sall

C’est une Nafi N’gom Keïta forte, sereine et d’attaque qui a fait face à notre consœur N’dèye Fatou N’diaye de Walf ce dimanche. Une heure durant, la patronne de l’Ofnac a fait des révélations sur les dossiers qui, depuis la publication du rapport annuel, font couler beaucoup de salive et d’encre.
Le premier à faire les frais du courroux de Nafi N’gom Keïta est Oumar Youm, puissant directeur de cabinet de Macky Sall. On se rappelle que ce dernier avait attaqué la présidente de l’Ofnac sur la Tfm la semaine dernière après la diffusion du rapport annuel de l’office. A l’endroit du directeur de cabinet, l’inspectrice en chef  n’y va pas avec le dos de la cuillère,  “Oumar Youm a tort, il aurait du m’appeler. Contrairement à ses allègations sur mon devoir de réserve, c’est la loi qui m’oblige à communiquer. La loi contraint l’Ofnac à publier et à diffuser les rapports. Il faut que les gens comprennent que l’Ofnac c’est du sérieux, ce sont 12 hauts cadres des plus talentueux et expérimentés de notre administration qui y sont. Il faut que les gens arrêtent”, s’exclame -t-elle.

Sur sa prétendue brouille avec le Chef de l’Etat, Nafi N’gom Keïta dit ” ne peut comprendre que le Président Macky Sall puisse lui en vouloir”. Elle ne croit pas aux rumeurs, compte tenu de la volonté que le Président a eu pour mettre sur pied et consolider l’Ofnac. Par contre, elle dément Oumar Youm sur la non réception du rapport par la Présidence de la république. “J’ai bel et bien envoyé 10 exemplaires du rapport au Palais, mais je ne suis pas sûr si le Président les a vus”.

Accusée par certains responsables du régime, la première femme inspectrice générale du sénégal, fait remarquer que l’Office qu’elle dirige n’a de compte à rendre à personne. Mieux, dit-elle, l’Ofnac saisit directement le Procureur sans attendre une autorisation d’une quelconque autorité.
Sur le dossier du Coud, elle révèle que ” l’Ofnac dispose de preuves solides ” contre le directeur Hann qui a vigoureusement contesté le rapport. Révélation de taille de la patronne de l’Ofnac, elle va bientôt lâcher encore ses enquêteurs au Coud pour fouiller des cafards trouvés par la première mission. Que le sieur Hann se le tienne pour dit! A l’endroit du responsable de l’APR, Nafi N’gom Keïta lâche dépitée ” il peut diire ce qu’il veut, ce qu’il fait est inacceptable. Il a refusé de déférer à sa deuxième convocation, après avoir été entendu sur procès-verbal. Son dossier, comme 8 autres, sont entre les mains du Procureur, à qui j’ai d’ailleurs rendu une visite de courtoisie. La suite judiciaire dépend de lui. ”
En ce qui concerne la médiatisée affaire Petro-Tim qui met en cause le jeune frère du Président Macky, Aliou Sall, la boss de l’Ofnac révèle que l’enquête continue et que le frangin du Président Macky a bien été entendu sur pv. Elle a loué cette disponibilité d’Aliou Sall à l’endroit des enquêteurs, avant de préciser qu’au même titre que le dossier Petro-Tim celui de Lamine Diack, ex boss de l’IIAF, est en cours d’enquête.
Comme pour couper court aux supputations et autres suspicions autour de ces dossiers sensibles, Nafi N’gom Keïta assure ” que l’Ofnac ira jusqu’au bout des enquêtes quel que soit le dossier “, avant de lacher une bombe sur l’affaire révélée par Dakaractu à savoir celle des 12 milliards versés à Adama Bictogo : ” Pour l’affaire Bictogo, nous venons de recevoir une dénonciation, et nous la traiterons comme tous les autres dossiers. ” La conclusion de Margaret Thatcher N’gom est sans équivoque « je reste convaincue que le Président de la République ne protégera personne comme il l’avait annoncé» .

Facebook Comments