Ndella Madior Diouf divorcée: «Désormais je suis un cœur à prendre…»

Entre Ndella Madior Diouf et son mari portugais, M. Claudio Da Conceicao Nero, c’est la cassure totale. Le tribunal de Dakar vient d’officialiser,  depuis le 12 mai dernier, le divorce entre les désormais ex-deux conjoints. Ainsi, le Procureur a débouté purement et simplement M. Nero de ses demandes de remboursement.

Ce dernier, pour rappel, faisait croire à tout le monde qu’il avait donné des millions à la fille du Professeur Madior Diouf et s’amusait à exagérer le chiffre. Tout de même, Ndella a la garde de leur fils et l’ex-mari a des droits de visite de son rejeton dans son endroit public les week-end de 15 heures à 17 heures pour éviter qu’il s’enfuit avec l’enfant. Interrogée, la Pdg du Réseau des Radios «Saphirs» de déclarer laconiquement : «Ce que je sais, c’est que désormais, je suis un cœur à prendre…»

A la lumière de cette histoire de divorce, l’on aperçoit un paradoxe.  Ce mariage enregistré au Portugal devrait-il atterrir au Tribunal de Dakar ? Y a-t-il vérification des actes de mariage au niveau de ce Temple de Thémis ? Des praticiens du Droit ont cru dur comme fer que la vérification de l’enregistrement des certificats de mariage mixte au niveau des pays  de l’époux et de l’épouse est impérative.

Facebook Comments