Ousmane Sonko avertit : «Qu’il pleuve ou qu’il neige, je serai candidat»

Ousmane Sonko est prêt à tout pour participer à la prochaine élection présidentielle. Le leader de Pastef qui a présidé dimanche un rassemblement au Parcelles Assainies, a fait montre de sa détermination à s’opposer à toute velléité d’invalidation de sa candidature car, soupçonne-t-il, le pouvoir est en train de tout faire afin de lui mettre des bâtons dans les roues.


Ousmane Sonko ne lâche ni le pouvoir, encore moins le Conseil Constitutionnel. En effet, lors d’un rassemblement qu’il a présidé dimanche aux Parcelles Assainies, le leader du parti Pastef s’en est pris d’abord au chef de l’Etat à qui il reproche de tenir des réunions au palais de la République pour examiner les stratégies à mettre en œuvre pour invalider sa candidature.

«Des réunions secrètes se tiennent au palais dont le seul but est d’invalider ma candidature», a déclaré l’ancien Inspecteur des Impôts et Domaines. Poursuivant, M. Sonko affirme ne pas baisser sa garde, malgré les risques de voir des Sénégalais accuser l’opposition de vouloir toujours rester pessimistes.

Très en verve, le leader de Pastef avertit : «Qu’ils sachent que j’ai tous les comptes rendus de leur réunion. Qu’il pleuve ou qu’il neige, je participerai à cette élection présidentielle. Ma candidature est devenue une demande sociale. Le candidat Macky n’a qu’à se tenir prêt parce qu’il va nous affronter.» 

Facebook Comments