Présidentielle 2019: Madické Niang candidat

Il réaffirme son appartenance au Pds, se défend d’être le candidat de substitution de Karim, mais déclare sa candidature. En effet, Madické Niang a pris son courage à deux mains et va se présenter à la présidentielle de février prochain, pour assumer une «candidature alternative» du Pds.

Enfin, Madické Niang a franchi le Rubicon. Il a pris son courage à deux mains et s’est finalement résolu à déclarer sa candidature à l’élection présidentielle de février 2019. «Je réaffirme mon appartenance au Pds et pour qu’il continue à jouer un rôle de premier plan sur l’échiquier politique et dans la marche du pays, j’ai décidé de me présenter à l’élection présidentielle pour assumer une candidature alternative de notre Parti », déclare Madické Niang.

Il ajoute qu’il a tenu à informer le Président Wade par courriel en date du 02 octobre 2018 avant de la rendre publique. Le président du groupe parlementaire du Pds (pour combien de temps encore) annonce que dans les prochains jours, il va déclarera solennellement ma candidature après avoir consulté ses «frères» de Parti ainsi que toutes les personnes et organisations qui voudront bien lui apporter leur soutien.

Madické Niang précise que sa démarche n’a aucun rapport avec l’initiative de Thierno Birahim Thiombane qui a été à l’origine d’une pétition pour réclamer une candidature de substitution. Et souligne qu’il a toujours pensé que face à l’éventualité d’une invalidation de la candidature de Karim Wade, il était nécessaire d’envisager une solution alternative comme, d’après lui, l’ont déjà fait de grandes formations politiques dans d’autres pays.

«Après avoir soutenu activement à l’intérieur du Parti le choix de Karim Wade comme candidat et assuré au mieux sa défense pour lever les obstacles juridiques à sa candidature, je suis très peiné par la position consistant à ne pas envisager une option alternative, d’autant plus que le moment est plus que jamais favorable pour le Pds et ses alliés de reconquérir la confiance des Sénégalais et d’abréger leurs souffrances», explique Madické Niang. «Tout en reconnaissant que Karim Wade est le candidat investi démocratiquement par les instances du Parti, j’ai cependant réaffirmé l’impérieuse nécessité, après la décision de la Cour suprême, de prévoir une candidature alternative. Toutefois, il ne s’agit pas de la substituer à celle de Karim Wade que, personnellement, je n’ai jamais remise en cause», se défend le désormais candidat à la prochaine présidentielle.

Madické Niang qui rappelle que c’est à la suite de la lettre qu’il a adressée en toute confidentialité le 3 septembre 2018 à Abdoulaye Wade pour le convaincre du bien fondé de cette candidature alternative, ajoute qu’il n’a pas hésité à se rendre à Doha pour être en phase avec lui sur la question et, surtout, préserver l’avenir du Pds qui ne doit absolument pas courir le risque de ne pas présenter de candidat à la prochaine présidentielle, selon lui..

«Je m’investirai pleinement pour la sauvegarde du Pds qui est un patrimoine national et qui ne doit, en aucune manière, être absent des prochaines joutes électorales, encore moins disparaître de l’échiquier politique. Nous le devons au Président Abdoulaye Wade lui-même ainsi qu’à tous nos compagnons, vivants ou disparus, qui ont contribué à bâtir ce grand parti», conclut Madické Niang qui informe que le 24 septembre 2018, il a rencontré Abdoulaye Wade à Doha afin de discuter avec lui de questions relatives à l’avenir de leur formation politique, le Pds, et au sort d’une grande partie des Sénégalais qui lui font confiance.

Facebook Comments