Problème judiciaire aux USA: Cheikh Tidiane Gadio dénonce les allégations mensongères sur sa personne

Contraint à l’obligation de réserve pendant plus d’un an, le président du mouvement citoyen Luy Jot Jotna a tenu à prendre la parole pour donner sa part de vérité sur ce qu’il appelle un tragique malentendu. L’ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal a balayé d’un revers de main toutes les allégations et diffamations sur sa personne.

Tout a commencé le 17 novembre 2017, lorsque Gadio a été convoqué par le Homeland Security des Etats-Unis avec un mandat d’arrêt sur des accusations de corruption, opération de blanchiment d’argent et de complot contre les USA.

Le Dr Cheikh Tidiane Gadio est-il coupable de toutes ses accusations ? Non. « Il n’y a eu aucune transaction pétrolière entre le gouvernement du Tchad et mon cabinet, ni d’opération de blanchiment d’argent ou de complot, selon les conclusions des procureurs américains, après six (6) entretiens avec eux dont chacun a duré pendant plus de 4 tours d’horloge, explique-t-il devant un parterre de journalistes.

Sur les raisons de l’obtention de l’annulation de sa poursuite judiciaire par le gouvernement américain, l’ancien ministre des Affaires étrangères se veut clair. « Il ne m’a jamais été proposé un deal pour jeter mon coaccusé Patrick Ho sous le bus. Aux Etats-Unis, la justice est tellement transparente ».

Après les enquêtes des procureurs américains dont ceux du FBI, les conclusions suivantes ont été livrées cite l’ex-accusé. Gadio est crédible et véridique. Nous sommes convaincus qu’il n’a pas commis de fautes sur les taxes, mais il ne maitrise pas la loi américaine. Nous sommes convaincus qu’il n’a pas participé à la tentative de corruption, a-t-il lu.

« J’ai fait 10 jours de détention préventive. Je n’ai jamais été devant un juge pour plaider. Mon unique ambition est que Africa must unite, c’est mon combat à vie », a conclu M. Gadio qui n’est poursuivi depuis le 14 septembre 2018.

Facebook Comments