Revue de presse du mardi 23 Mai 2017-Législatives : Me Wade a fait déjà parvenir sa proposition de liste

A la UNE de VOX POPULI et de l’AS on retrouve Khalifa Sall. L’AS rappelle que le maire de Dakar avait décidé de ne plus recevoir au parloir depuis qu’il a été frappé de plusieurs restrictions. Hier ses filles qui avaient fait le déplacement pour le voir sont rentrées « déçues et amères » de ne pas avoir partagé quelques instants avec leur père. Son conseiller politique, Moussa Taye qui le dit explique dans VOX POPULI que le maire de Dakar ne veut pas traumatiser ses enfants. L’AS ajoute que l’Administration pénitentiaire va s’expliquer demain au cours d’un point de presse.

Sur le terrain politique, l’OBS informe que Mankoo a posé un acte officiel confirmant sa participation aux joutes législatives avec le dépôt de sa caution. Même si la coalition de l’opposition a franchi cette étape, le journal souligne qu’il reste l’épineuse question des investitures. Sur cette question, le TEMOIN informe que Me Wade a fait déjà parvenir sa proposition de liste aux leaders de l’opposition. Sa validation ou son amendement est désormais du ressort de Malick Gakou et compagnie.

Du côté de la mouvance présidentielle, WALFQUOTIDIEN rapporte les propos de Zator Mbaye qui soutient que « beaucoup seront appelés mais très peu figureront sur les listes ». Mbaye parlait ainsi hier lors d’un point de presse de la coordination des jeunesses de la coalition au pouvoir. SUDQUOTIDIEN informe que cette jeunesse a décidé d’organiser une série de rencontres publiques et thématiques axée sur le pétrole et le gaz au Sénégal. Ces jeunes disent vouloir remettre à l’endroit les allégations infondées de l’opposition sur le sujet.

ENQUETE avec les analystes politiques Moussa Diaw et Ibou Sané, fait la radioscopie de la récurrence de la violence dans les rangs de l’Apr. Le journal rapporte que les violences sont tributaires d’une absence de structuration, un problème de leadership, un manque d’autorité et surtout de discipline militante au sein du parti au pouvoir.

DIRECT INFO pense qu’en reniant l’alliance avec le maire de Dakar et Cie pour tracer sa propre voie avec « Osez l’Avenir », Me Aïssata Tall Sall a trahi l’opposition. Le journal soupçonne une alliance secrète avec le président Sall qui va s’officialiser après les législatives. Et dont l’acte final est d’intégrer le gouvernement sous sa propre bannière.

ZOOM INFOS  informe que les « Moustarchidines » sont sur la ligne de départ pour ces législatives. Selon le journal, leur guide Serigne Moustapha Sy serait en plein dans la préparation. Reste à savoir s’il ira seul ou avec Manko.

En attendant, la TRIBUNE trouve que « le pays est au ralenti ». Selon le journal, avec la multiplication des rassemblements politiques et la descente à grand renfort de mobilisation des responsables à la base, la campagne électorale est officieusement lancée. Et tout ou presque est reporté au lendemain du 30 juillet.

Le QUOTIDIEN informe que le gouvernement va lancer un programme spécial pour les îles suite au drame de Bettenty qui avait occasionné la mort par noyade de 21 femmes suite au chavirement de leur pirogue. Cela va tourner autour du renforcement de la sécurité des activités fluviomaritimes de pêche et de transports artisanaux dans les régions naturelles du Sine-Saloum et de la Casamance. Des moyens seront mis aussi en œuvre pour l’exploitation des potentialités économiques desdites localités.

Le projet Tangus est aux bords du gouffre, nous dit ENQUETE. Selon le journal, lancé il y a à peine un an, seuls 10 points sur les 25 installés à Dakar sont opérationnels. Les travailleurs font déjà face à des arriérés de salaires.

LIBERATION informe que l’Ige a ouvert une enquête spéciale sur le plan car-auto de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie (ANACIM). C’est un programme de l’Agence qui  a trait à une subvention faite par l’ANACIM à ses cadres pour l’acquisition de véhicules. Le journal qui dit ignorer la motivation de l’Ige sur le cas de l’ANACIM, ajoute que c’est le même procédé utilisé par l’ADS ou AIBD en faveur de leurs cadres.

On reste avec LIBERATION qui informe que 20 milliards de FCFA ont été pompés à la SGBS, à ECOBANK et la BIS en marge du Fesman. Selon le journal, l’argent levé par l’Etat à coups de lettres de confort un mois avant l’évènement est aujourd’hui intraçable.

Le chef de l’Etat est arrivé en Inde hier. Le SOLEIL dit qu’il participe en compagnie des ministres des Finances et de l’Agriculture à la 52ème assemblée annuelle de la Bad. Le journal parle d’un conclave sur l’agriculture africaine.

Terminons avec REWMI QUOTIDIEN qui informe que le président Barrow est décidé à traquer Jammeh. Son ministre de la Justice a annoncé hier le gel des avoirs de l’ancien homme fort de Banjul.

Facebook Comments