Scandales à la mairie de Kaolack: « Entre emplois fictifs et doublons de salaires » !

Face à la presse, ce vendredi, l’union régionale de la Confédération Nationale des Travailleurs du Sénégal (CNTS) de Kaolack a appelé le maire Mariama Sarr à prendre ses responsabilités face à la situation financière délétère qui sévit dans l’institution municipale qu’elle dirige. Entre doublons de salaires et emplois fictifs, le secrétaire général de la mairie est mis sur le banc des accusés.

« Le secrétaire général de la mairie refuse de recevoir les travailleurs, un maire ne peut pas faire des états de paiement d’heures supplémentaires, acheter du lait pour les éboueurs ou aller négocier avec la direction de l’hôpital sur la prise en charge médicale des employés. C’est le secrétaire général qui est chargé de ces tâches et il refuse de le faire, donc le blocage est inévitable », a tonné le secrétaire général de l’union régionale de la CNTS.

Mais ce qui est le plus rocambolesque dans l’affaire, est ce que qualifient de « vol » les travailleurs de la mairie. « Il y a des personnes recrutées et payées à la mairie alors qu’ils ont des emplois ailleurs, il y a aussi ceux qui ont deux salaires. Tout cela au vu et au su des autorités municipales. Des ordres de recettes doivent être donnés pour qu’ils remboursent l’argent du contribuable », dénonce Abdou Ndiaye.

La situation financière de la mairie est délétère, la preuve est que pour ce mois de décembre les travailleurs de la voirie, la police municipale et le Trésor n’ont pas perçu leurs salaires. Ce qui a motivé la CNTS à se préparer à déposer un préavis de grève.

Facebook Comments