Sénégal: “on ne peut avoir que cinq candidats sérieux à une élection présidentielle

Alors que l’opposition critique le parrainage voulu par le président Macky Sall, le président du Rassemblement pour la citoyenneté et le développement (Rcd), Ibrahima Barry, a chanté les louanges du système, tout en rappelant au “respect des décisions du Conseil constitutionnel”.

“Je crois que celui qui ne peut pas obtenir un certain pourcentage d’adhésion de Sénégalais, ne peut pas briguer la magistrature suprême qui est un acte sérieux et grave qu’on doit mesurer. On ne doit pas des aventuriers qui n’ont aucun projet sérieux, monopoliser le débat public”, estime M. Barry.

A moins de 40 jours du scrutin présidentiel, la tension monte d’un cran entre l’opposition et le pouvoir, depuis lors de la procédure de vérification du parrainage et la sortie de la liste provisoire des candidatas retenus, sans Karim Wade et Khalifa Sall.

“Il est normal qu’il ait des mécontents, selon Ibrahima Barry, mais ces gens n’ont qu’à s’en prendre à eux-même, parce qu’ils n’ont pas fait un travail sérieux. Nous avons un Conseil constitutionnel sérieux. Il a fait le travail et certains ont été recalés”, précise-t-il.

“Les Sénégalais vont librement exprimé leur choix le 24 février 2019, sans aucune entrave”, a déclaré le président du Rassemblement pour la citoyenneté et le développement, relayé par EnQuête.

Facebook Comments