Serigne Bass Abdou Khadre aux femmes politiciennes « Si ce n’était pas Madame le ministre, je vous aurais expulsé de la salle… »

Serigne Bass Abdou Khadre, le porte-parole du Khalife général des mourides, a rabroué sévèrement les femmes de la Coalition présidentielle, Benno bokk yakaar (BBY). Ces dernières qui accompagnaient le ministre de la Femme à Touba, Ndeye Saly Diop Dieng, lundi à Touba, se sont mises à applaudir dans la grande salle de la résidence Khadim Rassoul.
D’après Vox populi, le porte-parole de Serigne Mountakha Bassirou Mbacké n’a pas apprécié du tout leur geste. Et, il ne manquera pas de le leur faire savoir, rapporte le journal. « Cette maison est sacrée, elle appartient à Serigne Touba, sermonne Serigne Bass Abdou Khadre. La prochaine fois, éviter ce genre de comportement. Cela ne vous honore pas encore moins votre ministre qui est très disciplinée et qui est par ailleurs un membre de la famille de Serigne Touba. Nos pères avaient érigé cette maison pour recevoir des hôtes de marque. Il ne faut plus applaudir dans cette salle. Si ce n’était pas le respect qu’on doit à votre ministre, on allait tout simplement vous mettre dehors ».
Toutefois, souligne le journal, la rencontre s’est terminée par des prières pour la ministre, sa délégation et le président Macky Sall.

”À l’intention de celles qui applaudissaient, je vous recommande que cela ne vous arrive plus. Ici à Touba, nous n’avons pas cette habitude de célébration. Cette manière de procéder est le propre des manifestations politiques. C’est comme disait Serigne Modou Bousso Dieng, il ne s’agit point de congrès ici, surtout en ces lieux où on est certain d’avoir Serigne Touba en face.  Par conséquent, que ceux qui voudraient célébrer leur plaisir aillent le faire ailleurs où le fassent ici de façon appropriée.”

Sans fléchir, il poursuit. ” Quiconque se mettrait à le refaire, nous serions obligés de l’expulser. Les fils e Serigne Touba ne recevaient ici que ceux à qui ils vouaient beaucoup de respect. Nous savons que madame le ministre ne se serait jamais mis à le faire. Elle fait partie de la famille et elle sait comment se comporter en pareil milieu. ”

La rencontre s’est terminée avec une séance de prières formulée à l’endroit de toute la délégation.

Facebook Comments