Sommet régional sur la sécurité : Macky Sall appelle à “une action concertée et à long terme” contre le terrorisme

Le président Macky Sall a préconisé, samedi, à Abuja, “une action concertée, multiforme et à long terme” contre le terrorisme, dans le but de le “combattre de façon efficace et durable”.

La concertation est d’autant plus nécessaire que le terrorisme devient “plus complexe” par ses modes d’action et de financement, a-t-il dit lors d’un forum régional sur la sécurité en Afrique.

“Le terrorisme est devenu plus complexe par ses modes d’action et de financement, qui attirent de plus en plus de jeunes de différentes nationalités. Seule une action concertée, multiforme et à long terme pourrait aider à le combattre de façon durable”, a affirmé M. Sall.

Le chef de l’Etat sénégalais, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao), participait au deuxième sommet régional sur la sécurité, aux côtés de ses homologues du Bénin, de la France, du Gabon, du Niger, du Nigeria, du Sénégal, du Togo et du Tchad.

La Chine, la Commission européenne, les Etats-Unis, le Royaume-Uni et d’autres pays et organisations étaient représentés à ce forum.

Ce sommet régional sur la sécurité en Afrique, le deuxième après celui de mai 2014 à Paris, est opportun parce que “le terrorisme et la criminalité transfrontalière restent des sources de préoccupations pour la région du Sahel, de l’Afrique de l’Ouest en particulier”, a dit le président Macky Sall.

“La menace terroriste nous concerne tous, puisque dans sa folie meurtrière, le terrorisme frappe sans cause et sans raison”, a-t-il poursuivi, considérant la coopération régionale comme la “clé” de “la lutte contre le terrorisme”.

“Malgré l’adoption de plusieurs stratégies au niveau international, continental et régional, le phénomène s’est amplifié, même si des résultats appréciables ont été obtenus en deux ans”, a signalé M. Sall.

Il estime que “pour être plus efficace, la lutte contre le terrorisme doit intégrer davantage une dimension préventive”.

“Une meilleure coopération s’impose à tous les niveaux (…) par l’échange d’expérience, la formation, l’assistance judiciaire, le contrôle et la surveillance des frontières”, a suggéré Macky Sall à ses homologues.

Le sommet d’Abuja a été l’occasion pour les chefs d’Etat de réaffirmer leur volonté de renforcer la coopération et d’anéantir la secte djihadiste nigériane Boko Haram.

Les dirigeants ont évalué les actions menées depuis le sommet de mai 2014 à Paris et ont décidé d’avoir “une coopération plus forte” dans le domaine de la lutte antiterroriste, dans les prochaines années.

Facebook Comments