Thiès : cri de cœur des victimes de démolition à Mbour 4

Le président du collectif des bénéficiaires de permis d’occuper au quartier Mbour 4 extension, Amadou Dia a lancé, lundi à Thiès, un cri de cœur des 2500 victimes de démolition de leurs habitations, situées dans la forêt classée, sur la route de Mbour.
S’exprimant lors d’un point de presse, à la suite d’une assemblée générale, M. Dia a déploré l’attitude des autorités municipales de la zone ouest et appelé le chef de l’Etat à rétablir dans leur droit à l’habitat ces pères et mères de familles.
Selon lui, “sur les 2500 personnes touchées par ce déguerpissement, certaines ont déjà investi leur capital pour disposer d’un toit pour leur famille”.
“Nous avons entamé plusieurs démarches et concertations avec les autorités administratives pour une issue heureuse à cette sa situation, mais jusqu’à présent, on attend encore des solutions. Nous invitons le président de la République à résoudre nos difficultés qui durent depuis 2004” a-t-il indiqué.
Les victimes de démolition se sont engagées lors de l’assemblée générale à mener le combat jusqu’à terme afin d’être rétablis dans leur droit.

Facebook Comments