Transgambienne : Le Pont de la Délivrance

L’inauguration en ce début d’année 2019 du pont sur le fleuve Gambie, est une agréable occasion pour saluer et rendre un vibrant hommage aux Présidents Macky SALL et Adama BARRO.
L’histoire, sans aucun doute, retiendra que c’est leur volonté inébranlable et soutenue, leur détermination ainsi que leur engagement sans faille de maintenir et consolider les liens séculaires entre leur deux peuples qui, en réalité n’en font qu’un seul, qui sont à la base de l’aboutissement de ce projet souvent apparu pendant des années, comme une arlésienne.
La réalisation de ce magnifique ouvrage au grand bonheur des populations Sénégalaises et Gambiennes, est assurément un très important facteur d’intégration et un puissant moteur pour le développement économique et social de nos deux pays.
Au-delà  des considérations qui précèdent, il s’agit ici et maintenant, de souligner pour s’en féliciter, la totale et décisive implication personnelle du Président Macky SALL pour la construction de ce pont de Farafégné.
Il est de notoriété publique, que dès son accession à la magistrature suprême, la continuité territoriale de notre pays du nord au sud, a toujours été une préoccupation majeure pour lui.
En un mot comme en mille, le désenclavement de la Casamance, longtemps resté un vue de l’esprit, une chimère, est devenu sous sa gouvernance une réalité incontestable.
Ainsi donc, la grande priorité qu’il attache à cette question, s’est traduite par la réalisation d’importantes infrastructures de communications terrestres, maritimes et aériennes, avec la modernisation des ports, aéroports et moyens de transport.
De nouveaux bateaux et une nouvelle compagnie aérienne assurent régulièrement et en toute sécurité les liaisons Dakar Ziguinchor.
Toutefois, rallier Ziguinchor, à tout juste 454 Km de Dakar par la
transgambienne, se révélait toujours comme un véritable cauchemar, aussi bien pour les voyageurs que pour les camions de transport de biens de consommation et de marchandises diverses.
En vérité, la traversée du fleuve Gambie par le ferry ou bac de Farafégné, est une épreuve à la limite du supportable. Il est fréquent d’y passer de très longues heures voire plusieurs jours dans des conditions exécrables, et ce, des deux côtés de la rive.
Les commerçants, touristes ou autres résidents de la région méridionale ne me démentiront pas.
C’est à ce calvaire, que les usagers de cette route ont vécu stoïquement durant des décennies, sans espoir d’en entrevoir la fin, que ce pont, que j’appelle volontier Pont de la Délivrance, est venu mettre un terme. Pour toujours.
Monsieur le Président, les ressortissants de la Casamance, les Ziguinchorois en  particulier, avec des milliers de nos compatriotes, j’en suis sûr, vous disent simplement merci.

Bassirou Faty 
Niéfoulène Ziguinchor 
Sacré-Cœur DAKAR

Facebook Comments